Pour le sang et la terre !

C’est un âge bien sombre qui s’est abattu sur le vieux pays du Languedoc. Si 1500 ans de domination franque n’ont pu venir à bout de la fierté de notre peuple, solidement enraciné dans cette terre travaillée avec acharnement par la rudesse des paysans du Midi, c’est un grand péril qui aujourd’hui le menace plus que jamais. Un terrible mal venu des déserts Orientaux s’est installé dans nos contrées, ses sectateurs fanatiques se sont infiltrés dans tous les cercles d’influences et se sont emparés du pouvoir qu’ils manipulent dans l’ombre, tandis que d’étranges temples sont érigés à la gloire de sombres divinités.  Plus grave encore on murmure que ce mal répandrait un poison invisible qui corromprait peu à peu notre sang et notre esprit, et peut être même nos âmes. On remarque également depuis trois générations la présence inquiétante en marge de nos villes de mystérieux étranger à la peaux mates, à la langue et aux mœurs inhabituelles, qui sait ce qu’ils mijotent, mais il semblerait qu’ils soient de plus en plus nombreux et que des événements tragiques se produisent dans leur sillage.

Dans ce temps de malheur, l’espoir lui même semble mort, la sagesse des anciens a été oubliée et l’antique aristocratie guerrière s’est dissoute dans la décadence la plus vile.  Toute résistance de la population indigène parait alors bien vaine face à ses nouveaux maitres, le glas sonne pour le Languedoc et pour l’Europe .

Mais dans l’ombre protectrice des forêts, un groupe de jeunes se rassemble, et c’est autour de la chaleur d’un feu de camp que notre sang bouillonne tandis que notre esprit renait, un vent nouveau se lève sur l’ Europe, de Gibraltar à Vladivostok , un vent de révolte, un vent de reconquête .

Du combat née la camaraderie, de la camaraderie née l’action, et c’est ainsi que nous, fils et filles de l’Europe, héritiers d’une tradition plusieurs fois millénaire, nous nous dressons sous l’étendard de Terre et Peuple pour libérer notre patrie charnelle, et que les dieux soient avec nous !

Honneur et fidélité.

Europa nostra lex !

Publicités